CONTACTEZ NOS ASSISTANTES FORMATIONS AU 04 72 10 27 69 OU VIA NOTRE FORMULAIRE DE CONTACT

La réforme de la formation, qu’est-ce-qui change pour vous ?

Depuis le 5 septembre 2018, le monde de la formation connait de profondes mutations. Avec la loi pour « La liberté de choisir son avenir professionnel », c’est tout le système qui est repensé. Du moins, surtout du côté des acteurs de la formation. Car pour les entreprises ou les artisans indépendants, pas tant que ça. Alors concrètement, que change la Réforme de la formation professionnelle et de l’apprentissage ?

OPCA, OPCO ?

Qu’elles soient petites, moyennes ou grandes, toutes les entreprises sont concernées par la formation professionnelle. Plusieurs organismes sont habilités à les financer.

Parmi eux, on retrouvait les OPCA ou Organismes Paritaire Collecteur Agréé. Une cotisation leur était versée chaque année afin d’obtenir le financement des actions de formation. Cette contribution ne change pas. Le taux global est de 1,23% pour les entreprises de moins de 10 salariés et de 1,68% pour les entreprises de plus de 10 salariés.

La réforme transforme ces 20 OPCA en 11 OPCO ou Opérateur de compétence. S’ils étaient des organismes collecteurs et financeurs, ils auront d’ici 2021 une fonction de conseil et d’aide au montage de dossier bien plus développée, tout en conservant leur capacité de financement. La collecte quant à elle sera désormais assurée mensuellement par l’URSSAF.

OPCA Constructys évolue en OPCO de la construction

Jusqu’ici, les entreprises appartenant au secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) s’adressaient à l’OPCA Constructys dès lors qu’elles avaient un besoin de formation. Constructys était jusqu’ici constitué de Faf.Sab, de l’OPCA Bâtiment, de l’OPCA Travaux publics et du GFC BTP. 

Tout comme les autres OPCA, Constructys opère sa transition et se transforme en OPCO de la Construction. Il recouvre 9 branches de la construction : 

  • CAPEB : Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment 
  • FFB : Fédération Française du Bâtiment 
  • FNTP : Fédération Nationale des Travaux Publics 
  • FNSCOP BTP : Fédération Nationale des Sociétés Coopératives de production du BTP 
  • CNATP: Chambre Nationale des Artisans des Travaux Publics et du Paysage. 
  • La CFTC: Confédération française des travailleurs chrétiens 
  • CFE-CGC BTP : Syndicat national des cadres, employés techniciens, agents de maîtrise et assimilés des industries du BTP et des activités annexes et connexes 
  • CGT-FO : Confédération Générale du travail - Force Ouvrière 
  • FNSCBA-CGT : Fédération Nationale des Salariés de la Construction, du Bois et de l’Ameublement. 

Le plan de formation des entreprises devient plan de développement des compétences. Les grandes entreprises financeront en grande partie la formation de leurs salariés à partir de leurs fonds propres. Concernant les petites structures (<50 salariés), il n’y a aucun changement. Elles récupèrent toujours les fonds en passant par les OPCO. 

A qui s’adresser pour la prise en charge de la formation ?

Avant 2019, les entreprises s’adressaient à l’OPCA Constructys pour le financement de la formation de leurs salariés tandis que les chefs d’entreprises et les artisans indépendants contactaient l’organisme FAFCEA. Elles pouvaient également se faire accompagner par un réseau de proximité pour le montage de dossier.  

Aujourd’hui, c’est pareil. Même s’il est possible de passer directement par l’OPCO de la construction, la CAPEB ou la FFB conservent leur statut jusqu’au 31/12/2019. Les interlocuteurs restent les mêmes le temps de la transition.